Nous n'avons pas l'habitude de raconter les hôtels dans lesquels nous "descendons" lors de nos escapades ventriculaires. Mais on a eu l'immense d'être invités à découvrir Ett Hem à Stockholm, et celui-ci mérite qu'on s'y arrête.

Il faut sonner pour accéder à cette maison particulière donnant sur une ravissante cour fleurie. En ce mois de janvier, la neige forme quelques stalactites qui brillent ça et là, l'été, la nature doit respirer à nouveau et l'on se voit déjà flâner dans une de ces chaises à bascule joliment retro.

Une fois entrés, nous sommes accueillis par notre hôte du jour. Une femme adorable qui pourrait être une amie suédoise perdue de vue, qu'on viendrait visiter dans sa demeure de femme mariée. La maison en question est pleine de chaleur, avec ses feux de cheminée, ses plaids en peau de mouton, ses bois doux, ses corbeilles de fruits secs à discrétion, ce mobilier joyeusement dépareillé, ce sol à carreau sublime, ses moletons, ses petites attentions multiples. On ne peut qu'être abasourdi par ce sens du luxe délicat et confidentiel.

Ett Hem existe depuis 2013 et il a fallu plus de trois ans de travaux pour redonner vie à cet hôtel particulier datant de 1910 et intégralement démoli après la seconde guerre mondiale. C'est suite à un coup de foudre de sa propriétaire, Jeannette Mix, que les démarches de rénovation puis réhabilitation ont pu commencer. "Il a fallu du temps pour retrouver les répliques de la maison" raconte le manager, tout aussi épris du lieu. Jeannette voulait créer un hôtel hors du commun et a fait appel à Ilse Crawford, décoratrice d'intérieur britannique réputée pour faire cohabiter ensemble le présent et l'ancien en une joyeuse harmonie. "Ilse n'avait jamais travaillé sur des projets hôteliers auparavant" souligne le manager. Une fraîcheur qui se retrouve dans les travaux réalisés. D'emblée, nous nous sentons à la maison (traduction littérale d'Ett Hem) comme un membre de la famille, surtout à la découverte des douze chambres singulières et délicieusement douillettes jusqu'à la salle de bain et ses baumes bien choisis. Seize personnes oeuvrent aujourd'hui chez Ett Hem et pourtant, à aucun moment le personnel n'aura semblé trop présent ou le service trop obséquieux.

Le petit déjeuner est servi dans la salle à manger avec sa bibliothèque immense et colorée de bons bouquins ou sous la véranda à l'ancienne, ouverte sur la verdure. On se lèche les babines de confitures maisons, de jambon fumé au feu de bois et des croissants à la française. Le breakfast est d'ailleurs servi toute la journée, et on peut s'approprier la cuisine pour réaliser son omelette.

Nous n’avons pas eu le plaisir de nous asseoir à la table d'hôte et de goûter aux plats à partager réalisés par des cuisiniers issus de la garde Mathias Dahlgren ou encore Björn Frantzen, mais nous avons humé quelques odeurs, lu quelques intitulés et étions convaincus par cette promesse de comfort food et de repas informel et convivial. Nous nous sommes par contre abandonnés au salon et avons créé nos cocktails sur mesure avec des alcools d'exception. Le luxe à l'état pur.

Suivez-nous