Aussi étonnant que ça puisse paraître, le suédois Bjorn Frantzen a ouvert un pub aux tonalités british à quelques encablures de son restaurant gastronomique éponyme. Flying Elk de ce nom. Au décor, on se jurerait en Grande-Bretagne, vert foncé au mur, banquette, Smiths et Joy division en fond sonore et en bouche, ribs de boeuf à tremper joyeusement dans la sauce tartare, frites en triple cuisson, fish and chips et macaroni and cheese à tomber à la renverse. On a envie de prendre toute la carte, on pioche chez le voisin, puis non, on partage tout. Jusqu'au sticky toffee pudding du final, redoutable. Seule la glace à la vanille échappe à notre mood magnanine. Celle-là, on a envie de la garder pour nous. Complètement foisonnée, avec une vanille douce mais pleine de goût, elle voile le palais de son soyeux dès la première bouchée. Sublime et mémorable.

Suivez-nous